Outrecuidance

 

http://e.poemes.monsite-orange.fr/page6/image/6-picture1.gif

Confidences glauques,
cerné par le vide, je décide d'écrire,
Les mots reculent, les images défilent, je n'attrape plus rien,
Est-ce la peur de digérer le néant qui m'entraîne ces soupirs,
Ou, cette amère vérité de savoir que tout, ici, bas, est vain ?

Résister sur du papier, futile geste de mon inconsistance,
La profondeur se liquéfie à l'encre d'une image fleurie.
Quelques légers pas de danse sur toutes mes confidences,
Et, je tombe, à génuflexion, pour exorciser mes écrits
. 

Percevoir les contours d'une nébuleuse; Reste opaque,
L'intérieur d'un nouveau mot, dans la correspondance
Évoquée d'une sensation, révélé dans le bric-à-brac
D'un cerveau, désorienté, de sa propre outrecuidance.

La rime me ramène à la logique d'un poème construit,
Mais, à me surprendre, son reflet a un relief magique,
J'avance sur sa hauteur qui commande à ce qui suit,
L'harmonie impulse au sens une dimension lyrique

 

Destinée

 

 La tête penchée sur une culpabilisation prononcée,
Nous allons souffrir, nous allons vieillir, nous allons mourir,
Nul, n'est à l'abri de l'implacable couperet,
La main du boucher, brandie pour nous accueillir

Un œil ouvert sur la lumière, l'autre sur l'obscurité,
Clin d'œil d'un destin sur une méfiance de Dieu,
L'ombre de l'homme se fourvoie sur les sentiers
La terre nous ouvre la tombe pour unique lieu.

La bouche décousue au fil des propos tenus,
Les évidences tissées dans l'urne contradictoire,

Nous couronnons les reflets de vertu,
Le royaume est de cendre, fin de l'histoire
.

Mon frère, à genoux, sur le vide de tout,
Triste regard de l'aigle sur le mouton qu'il fut!

L'amour, il y croyait comme un fou,,
Mais, en face, seul, le silence lui a répondu.

Sans domicile fixe


Les SDF, dépourvus des biens de la terre,
S'échouent sur les trottoirs du désespoir,
Leur vie devient un âpre combat de vin,
Pour échapper à la solitude suicidaire.

Victimes déportées de leur propre guerre,
Succombant à la fragilité du destin,
En haillons, ils revêtent encore l'espoir
De trouver l'ultime abri dans leur misère.

Le monde endurci devient otage
De ses proscrits, à l'allure maladive,
L'on peut entendre dans leurs sillages,
L'écho de notre société en dérive.

Mendiants témoins de notre condition,
Le chant de leur plainte sauvage
Migre sur la pauvre compassion
D'une humanité sans visage.

Cruelle fatalité pour les vagabonds de l'enfer,
Leur foyer a disparu à l'angle d'une rue,
Leur mort fait juste partie d'un fait divers,
Qui se soucie réellement de ces inconnus ?

 

Qui l'entendra?

Terre de soleil aux lèvres de doux miel, chalom Israël!
Quel lourd tribut doivent payer les douze tribus?
La bande de Gaza s'ensemence de douleurs rebelles,
Et, la paix ressuie un mur-mur-re de refus.

Caoutchouc de pleurs pour se protéger de la peur,
Ville, imperméable, qui survit de ses blessures,
Un mystique parfum de confiance au bonheur,
Et, l'orage, qui gronde au temple, qui, fissure.

Le regard, levé vers Dieu, le sable est devenu or,
Les enfants chantent les louanges des anciens,
Mais, ton ventre, au lait maternel, souffre, encore,
De la terrible guerre, germée, pour unique chemin.

Plénitude silencieuse des jardins, fiancés de l'amour,
Les collines, orphelines, s'offrant à la céleste lumière,
Clarté menteuse qui en dessine tous les contours,
La séparation à un goût de sel, amer, mon frère.

Ferveur de réunir l'inséparable, aujourd'hui, divisé,
Le sang de Yahvé s'immobilise, là, où est le lieu,
Qu'il faut défendre, à mort, au prix de sa piété,
L'eau et le feu s'uniront dans un mariage heureux.

Des fenêtres, ouvertes, sur un cercueil de rêve,
La voix, échappée, est vivante, et l'esprit, saint
Voilà, maintenant, qu'elle réclame une trêve,
Qui l'entendra ? Espérons, un papa palestinien.

calatexte.jpg
 
 Rubrique e-poésies
Dis-moi?
L'artiste peintre
Poésie de la foi
Le signe du spectre
J'attends
Outrecuidance
Le poulpe
vertige Corse

   

Poésies

Et

Poèmes

poésie d'amour

data:image/jpg;base64,/9j/4AAQSkZJRgABAQAAAQABAAD/2wCEAAkGBg8PDxMPEQ0WFBQVFBQVGBcWGRobHhUSExwdIB0cEh0jJyYeISUjIB0eIDYsLys1MjgsGB4xQTwqNTIrLCkBCQoKDgwOGQ8PGjUiHyQvMDI1LTI1NTQ1NSoyNTUvNSwqLyk0KiksLi0pNSwuNSkuLCwsLC8xLDY1NCw0LCwsKf/AABEIADYAjwMBIgACEQEDEQH/xAAbAAEBAAIDAQAAAAAAAAAAAAAABwEFAgQGA//EADQQAAIBAwIEBAIJBQEAAAAAAAECAwAEEQUSBhMhMUFRYXEHFCMyM1JygZGhsRYiJELhFf/EABoBAQADAQEBAAAAAAAAAAAAAAABAgMFBAb/xAAoEQACAgIBAQcFAQAAAAAAAAAAAQIRBCEDQRIUMVGBkaEiYXHB8RP/2gAMAwEAAhEDEQA/APBUpSvqz54UrlFCznCqWPkAT/FJI2U4ZSD5EYP6VAONKUqQKUpQClYJrNAKUpQClKUApWM1mgFKUoBWVUkgAZJOAB4k+VYrnBMUdXHdWVhnzU561ALhwZaSafoplWzY3G2WRoyrB3kDMFDDG7sB4dqmHEMN/qN5NOdOlV/ow6LHIdmEAG7pkZAz186rVrxbO+hnUiqc0RSPjB25R2UdM57DzryPC2ua7cGe7trOFhPICzPlRujUJiPLgkAL69c+1cnhlKMpzaV31fwdLkUWowV1ROL3TJ4CBNBJHntvRlz7ZArnp+i3NznkW0kuO5RGYD3IGKt/FcU02hTm8hRZliZyqHKrJGcqUOT4AePiRXx4r1dtF0u3FpGn1o4huBIAKMxYgEZJI/c1ssyUkkltuvsZPGS23qiKX2lXFuQs1vJET2Doy5x5ZHWu1/S1/s5nyE+3Gc8p+3n2r3nCHE8usanbfNRR/wCOk8ibFIy52AFgSe3cetUMxaj89u5sPye3GzDczO3vnGPrevb1pyZc+N9lpXV/wQx4zVp6Jx8ErVHlui8asVSLG4A7SS+cZ7f8rzXEvDF895dSpYzshuJyGEbkFd7dR06iq5o1kkWs35RQOZBayNj77GQE/ntz7k1ruGuObi61e5sZEjEcfPClQQ30LhRuJJByD5ViueX+kuSK6I1fFHsRhJ9WRGG3d2CIjMxOAqgkk+gHWu5e8O3sCcyWzmjX7zRsAPckYFXLhrSok1HUp1QBzLEucdg0SO2PxM2T7Ctd8PeNp9Ue5jnijCoFICg/VcsCr5Jz2/mtnmS3KMdKr9TJY0dJvbv4IpaWUsz8uKJ5GP8Aqilj+g612L/Qrq3Aae1liB6AujKM+5GKs3CdjFp9jfzRRjck16RnxW2LBFJ74AX9zXLgTiB9Zs7hbuKMjeYyFBAZGUHqCT1Gf4pLMkraj9KCxlpN7ZqLq1jXhXcsahmgiJIABJ5i9z41LYNDupI+clrK0fU71RiuF7/3AY6YP6VadN0Y3nD8FqHC8yKFSx8FEikkeuAceuK0nxV1kWVrDpduhRXQbiO3JQ4Cg+JJGT6firPg5mpOEdtyfsX5uNOKk/BJe5JKUpXVOeKUpQFOs+KrJeHTZm5UT8mVeXhs7mdiB2x2I8a7fBnGNgdKFjPeNauqum5SVOGYsGiYAjPXHn3qTUrySxYtNX4u/U9CyJJp10osOq8X6Z/5FxZxag0r8qRFM28vIzZPcgZ74HtXGLi7SNVsY7e/l5TptJBLL9IgxuRgCMEE9D5/nUgpVe5wS03d3ZbvMvJFFfV9I0q9tZ7B2lUCVZ8FmOx9oXbuwuR1PTy9q3esNw3fym6lvtrsF3AO6Z2jAypGc4wOnlUfpVnjJ0+078yq53tUq8ircI8Q6RYX92IrnbA8cAjZuYdzLu39SM9z49K2dlqvD9lcTX6Xu6WXeTgs/wBo25gigdMnzqLUqssRSd9p7LLJaXgip8L/ABRgW+u3uAY4riRXRsZ2bFCASAZPVQvbOCD71s9N1/h/Slmltp97SYOxS7k7ckKuRhR1Pc1GaVMsOD8G0vL8ELJkullR4K+IlqYrm2vzsWaSaTdhipW4JLISOo6k4PkfDx2UHFmjaRayJYzc13JYKCzZkxgb2IAAGB6+5qOUpLEg3dun0CyZJfsqT8ZWq6AlvHdgXSRxYUbtwkSRW6HGMjGe9Y4o4m0/VtLQyXCRXaLvVSG+0HRlBwRtfHTr93PapdSpWLFO093ZDyJNU1qqOzeRwgJy3LErlsjGG9K61KV6kqMGKUpVqKilKUokUpSlAUpSlAUpSlAUpSlAUpSlAUpSlAUpSlA//9k=

Poesie sur la Corse
J’attends  
Outrecuidance 
L'asile de mes pensées 
Service poésies 
Poesie- art  
La pente des ans
 Dans ce livre ouvert
La source de mes maux 
Un goût de  sang 
 L'achimie du verbe  
Tendances 

Mes poésies

 

 

http:// artpoesie.com
19/07/06