Je te vois

 

 

 

e-Poésies

poésie d'amour

Rien

L'artiste peintre
Poésie de la foi
Le signe du spectre
J'attends
Outrecuidance
Le poulpe
vertige
L'asile de mes pensées 
Service poésies 
Poesie- art  
La pente des ans
Dans ce livre ouvert
La source de mes maux 
Un goût de  sang 
L'achimie du verbe  

Tendances 


 

 

Dis-moi?



Dis-moi, qui t’as blessé, une nuit d’infortune, sous une lune pâle ?
Dis-moi, qui t’a montré un chemin rocailleux pour abimer tes pieds ?
Dis-moi, où as-tu trouvé la force de survivre dans la tanière du mal ?
Dis-moi pourquoi, tu pleures, si souvent, le monde ignorant la pitié ?

Dis-moi, pourquoi, lorsque la mer se retire son gout salé est amer ?
Dis-moi, pourquoi, tu ne souris plus aux plaisirs de ta petite enfance ?
Dis-moi, pourquoi, dans tes tendres pupilles, ne brille aucune lumière ?
Dis-moi pourquoi, plane dans tes songes, une humeur de vengeance ?

Mais tu ne me dis rien, tu défends ton secret dans les plis de ton ombre,
Comment donc, pourrais-je interrompre cette affreuse fièvre qui te ronge ?
Je déambule, tel un aveugle impuissant, face à ce mystère atroce et bien sombre,
Ô peines infinies, faites couler les larmes que la douleur absorbe telle une éponge.

AbeBooks.fr - 110 millions de livres neufs, d'occasion, anciens et rares.


__________________________________
Poésie et poèmes illustrés
http://artpoesie.com

Le blog romantique

 A mes lecteurs
Ô doux miroir, dans mon coeur, règne votre reflet irisé!


J'écris comme je suis, mais vous êtes dans mes mots,
Belle oreille sensible à l'écho de mon monde intime,
Je pianote vers vous, ombre-clarté, éclosion d'une rime,
Sous vos délicieux traits, mes poèmes semblent beaux.
 

Je te vois

Je te vois, femme solitaire, blottie au coin de l’ombre,
A quoi bon s’étirer vers des rêves impossibles ?
Désillusion de l’amour, ton cœur est bien sombre,
Un appel nostalgique luit dans ton cœur sensible.

Tu attends, en silence, une brise sur tes lèvres mouillées,
Le vent déborde tes désirs et son souffle est brûlant,
N’est-il pas cette passion qui fait vibrer tes baisers

Mais pour quel homme ou extraordinaire amant ?

Ta peau n’oublie pas la mémoire des caresses,
Chaleur d’un moment du chemin, suit le destin,
D’autres mains, autres visages, courte allégresse,
L’espérance transporte ton espace vers demain.

Puis, tu ne l’attendras plus, et l’amour te surprendra,
Sous quel masque imprévis
ible, je ne saurais le dire,
Je rêverais être ce fantôme t’enveloppant dans ses draps,

Chuchotant dans ta nuit et
se parfumant à tes soupirs.

 

Un poète nous a parlé du bonheur

Aveuglé par d’étranges chimères, mes pensées se mélangent,

Les mots déambulent devant mes yeux, je ne vois plus rien,

Je me bouscule dans un dédale de questions plus qu’étranges,

Les réponses sont trop évasives et je les perds en chemin.


Se besoin de s’exprimer, affirmer cette volonté d’exister,

Me voilà, à genoux, la main sur le cœur, priant le soleil,

Inspirateur, de réchauffer de courage mon esprit, inquiet.

La poésie est une jachère de vers aux desseins immortels.


J'entrouvre, muet, les persiennes de l’incompréhension,

Les volets claquent des clichés, sans cesse, renouvelés,

Dans l’écho de mon propre chaos, personne ne répond,

Qu’ai-je vraiment inventé qui soit digne d’être récité !

 

La clairvoyance m’entraîne à une réelle transparence,

Cruelle lucidité, la vie en dedans aspire à l’ailleurs,

Des murmures d’azurs au sourire éthéré de l’enfance,

Derrière nous, un poète nous a parlé du bonheur.