Bienvenue sur mes poésies

L’asile de mes pensées

La feuille de papier, l’asile de mes pensées, aliénées, au refrain nostalgique d’une solitude,
Un manque glacé sur la course insensée de chercher à capter l’inhabité

je les vois ricaner,
Les signes ésotériques, les fantômes noirs, ombres évasives formatant un complot littéraire.         

Ni juges, ni arbitres, pour juger du bon mot, ici, employé au tracé d’une ligne imaginaire,
Déguster la fantaisie, friandise qu’avale le poète en ricanant de sa propre promptitude,
A faire se rencontrer des mots, étrangers aux images, qui, à l’origine, leurs étaient affiliées.      

Les signes s’éclaircissent sur des sourcils obscurs, aux yeux de ma sempiternelle romance
La mort s’approprie la mémoire, elle parle à reculons de tous ces prétentieux scribouillages,
Qu’importent les formes empruntées, si elles font plaisir à leur auteur, ultime boîte à cirage.

Requiem d’un émoi.


Vieux cerveau livré à l’abandon des songes,
Un cruel automne pour des feuilles flétries,
Arbre penché sous le poids d’un mensonge,
La vie a trahi ma jeunesse, je suis meurtri.

Mes folles espérances se sont battues en duel,
J’ai perdu la bataille sur les fronts de l’envie,
Désarticulé, j’ai dérivé sur des rives irréelles,
Seule, l’écriture a répondu à l’écho de mon cri.

Ne connaissant pas d’autre remède à l’existence,
Constat glacé sur le papier d’une intemporalité,
Mes mots furent le seul refuge de ma résistance,
Tout ce que j’avais à commettre me fut dicté.

Je n’avais pas demandé à devenir un poète,
Éclairé par la musicalité pourpre de la rime,
Requiem d’un émoi le temps d’une tempête,
J’écris pour ne pas sombrer dans la déprime.

La source de mes maux



Là, où le doute devance nos incertitudes,
L’hésitation ralentit notre geste créatif,
Mais nous avançons dans la plénitude,
Le sublime porte sa louange au delà du récif.

Je dois affronter le silence dans une clairière de non dits,
Plonger dans l’imperceptible et habiller la transparence,
Du cheminement de l’image à la lettre, naitra mon écrit,
Dans un espace d’amour, l’envol de ma correspondance.

Je reviens donc vers vous, ange qui me tient la main,
Et, soulève l’épaisseur du mystère dans ma poitrine,
Vous enchantez mes phrases de votre éternel refrain,
Et, redorez ma plume si celle-ci s’abandonne au spleen.

Là, où l’on peut vous prononcer, je vous aime, éternelle beauté,
La poursuite du bonheur impossible dans vos courbes gracieuses,
Onde de mes désirs, porteuse de ma semence, spirituelle clarté,
Dieu que c’est bon d’être possédé par votre nature généreuse.

Votre musique jaillit de mon esprit provoquant un émoi,
Elle orchestre une vision souterraine de mon entr’aperçu,
Et, vous me composez, mot à mot, dans la douleur et la joie,
Un poème, qui tient entre ses lignes, toute ma vie, suspendue.

Mais pourquoi, m’avez-vous choisi, insatiable poésie ?
Certes, j’ai l’âme d’un enfant et j’aime la magie du mot,
Mais mon parcours émotif n’intéresse personne, ici,
Et, votre vibration divine n’a pour source que mes maux.


fatale2.JPG

 

Valse mystique

Sur le sommet d’une colline, se dresse un cimetière,
L’on entend, le soir, sous la lune pale, une musique,
Venue de je ne sais quel orchestre, sortie de quel enfer,
Son rythme est une douce valse pour une âme mystique.

Déchirement de l’ombre, une silhouette danse,
Au-dessus des sépulcres, elle se laisse bercer,
Des notes de douleur cadencent sa triste errance,
Il la sent toute proche mais ses lèvres, glacées.

Ah, s'il pouvait basculer le ciel et ramener sa belle sur terre!
Il pianoterait de joie et ensorcèlerait d'un solfège magique,
La brise heureuse où le soleil s’offrait sans honte à l’univers,
De toute cette lumière, sa vie vibrait d’arpèges magnifiques.

Si le cruel destin lui a offert une toute autre partition,
Quel vent a emporté son amour dans un pourpre naufrage?
Funeste récital orchestrant une valse d’adieu à son image.
Le chant de son idolâtrie s'illumine de sa belle apparition

calatexte.jpg
 
 Rubrique e-poésies
Dis-moi?
L'artiste peintre
Poésie de la foi
Le signe du spectre
J'attends
Outrecuidance
Le poulpe

 

 

data:image/jpg;base64,/9j/4AAQSkZJRgABAQAAAQABAAD/2wCEAAkGBg8PDxMPEQ0WFBQVFBQVGBcWGRobHhUSExwdIB0cEh0jJyYeISUjIB0eIDYsLys1MjgsGB4xQTwqNTIrLCkBCQoKDgwOGQ8PGjUiHyQvMDI1LTI1NTQ1NSoyNTUvNSwqLyk0KiksLi0pNSwuNSkuLCwsLC8xLDY1NCw0LCwsKf/AABEIADYAjwMBIgACEQEDEQH/xAAbAAEBAAIDAQAAAAAAAAAAAAAABwEFAgQGA//EADQQAAIBAwIEBAIJBQEAAAAAAAECAwAEEQUSBhMhMUFRYXEHFCMyM1JygZGhsRYiJELhFf/EABoBAQADAQEBAAAAAAAAAAAAAAABAgMFBAb/xAAoEQACAgIBAQcFAQAAAAAAAAAAAQIRBCEDQRIUMVGBkaEiYXHB8RP/2gAMAwEAAhEDEQA/APBUpSvqz54UrlFCznCqWPkAT/FJI2U4ZSD5EYP6VAONKUqQKUpQClYJrNAKUpQClKUApWM1mgFKUoBWVUkgAZJOAB4k+VYrnBMUdXHdWVhnzU561ALhwZaSafoplWzY3G2WRoyrB3kDMFDDG7sB4dqmHEMN/qN5NOdOlV/ow6LHIdmEAG7pkZAz186rVrxbO+hnUiqc0RSPjB25R2UdM57DzryPC2ua7cGe7trOFhPICzPlRujUJiPLgkAL69c+1cnhlKMpzaV31fwdLkUWowV1ROL3TJ4CBNBJHntvRlz7ZArnp+i3NznkW0kuO5RGYD3IGKt/FcU02hTm8hRZliZyqHKrJGcqUOT4AePiRXx4r1dtF0u3FpGn1o4huBIAKMxYgEZJI/c1ssyUkkltuvsZPGS23qiKX2lXFuQs1vJET2Doy5x5ZHWu1/S1/s5nyE+3Gc8p+3n2r3nCHE8usanbfNRR/wCOk8ibFIy52AFgSe3cetUMxaj89u5sPye3GzDczO3vnGPrevb1pyZc+N9lpXV/wQx4zVp6Jx8ErVHlui8asVSLG4A7SS+cZ7f8rzXEvDF895dSpYzshuJyGEbkFd7dR06iq5o1kkWs35RQOZBayNj77GQE/ntz7k1ruGuObi61e5sZEjEcfPClQQ30LhRuJJByD5ViueX+kuSK6I1fFHsRhJ9WRGG3d2CIjMxOAqgkk+gHWu5e8O3sCcyWzmjX7zRsAPckYFXLhrSok1HUp1QBzLEucdg0SO2PxM2T7Ctd8PeNp9Ue5jnijCoFICg/VcsCr5Jz2/mtnmS3KMdKr9TJY0dJvbv4IpaWUsz8uKJ5GP8Aqilj+g612L/Qrq3Aae1liB6AujKM+5GKs3CdjFp9jfzRRjck16RnxW2LBFJ74AX9zXLgTiB9Zs7hbuKMjeYyFBAZGUHqCT1Gf4pLMkraj9KCxlpN7ZqLq1jXhXcsahmgiJIABJ5i9z41LYNDupI+clrK0fU71RiuF7/3AY6YP6VadN0Y3nD8FqHC8yKFSx8FEikkeuAceuK0nxV1kWVrDpduhRXQbiO3JQ4Cg+JJGT6firPg5mpOEdtyfsX5uNOKk/BJe5JKUpXVOeKUpQFOs+KrJeHTZm5UT8mVeXhs7mdiB2x2I8a7fBnGNgdKFjPeNauqum5SVOGYsGiYAjPXHn3qTUrySxYtNX4u/U9CyJJp10osOq8X6Z/5FxZxag0r8qRFM28vIzZPcgZ74HtXGLi7SNVsY7e/l5TptJBLL9IgxuRgCMEE9D5/nUgpVe5wS03d3ZbvMvJFFfV9I0q9tZ7B2lUCVZ8FmOx9oXbuwuR1PTy9q3esNw3fym6lvtrsF3AO6Z2jAypGc4wOnlUfpVnjJ0+078yq53tUq8ircI8Q6RYX92IrnbA8cAjZuYdzLu39SM9z49K2dlqvD9lcTX6Xu6WXeTgs/wBo25gigdMnzqLUqssRSd9p7LLJaXgip8L/ABRgW+u3uAY4riRXRsZ2bFCASAZPVQvbOCD71s9N1/h/Slmltp97SYOxS7k7ckKuRhR1Pc1GaVMsOD8G0vL8ELJkullR4K+IlqYrm2vzsWaSaTdhipW4JLISOo6k4PkfDx2UHFmjaRayJYzc13JYKCzZkxgb2IAAGB6+5qOUpLEg3dun0CyZJfsqT8ZWq6AlvHdgXSRxYUbtwkSRW6HGMjGe9Y4o4m0/VtLQyXCRXaLvVSG+0HRlBwRtfHTr93PapdSpWLFO093ZDyJNU1qqOzeRwgJy3LErlsjGG9K61KV6kqMGKUpVqKilKUokUpSlAUpSlAUpSlAUpSlAUpSlAUpSlAUpSlA//9k= Découvrez toutes mes poésies sur:
http//artpoesie.com
http://artpoesie.kazeo.com/
http://poesie.meyer-abbatucci.over-blog.com/

 

 


   

 

 

data:image/jpg;base64,/9j/4AAQSkZJRgABAQAAAQABAAD/2wCEAAkGBg8PDxMPEQ0WFBQVFBQVGBcWGRobHhUSExwdIB0cEh0jJyYeISUjIB0eIDYsLys1MjgsGB4xQTwqNTIrLCkBCQoKDgwOGQ8PGjUiHyQvMDI1LTI1NTQ1NSoyNTUvNSwqLyk0KiksLi0pNSwuNSkuLCwsLC8xLDY1NCw0LCwsKf/AABEIADYAjwMBIgACEQEDEQH/xAAbAAEBAAIDAQAAAAAAAAAAAAAABwEFAgQGA//EADQQAAIBAwIEBAIJBQEAAAAAAAECAwAEEQUSBhMhMUFRYXEHFCMyM1JygZGhsRYiJELhFf/EABoBAQADAQEBAAAAAAAAAAAAAAABAgMFBAb/xAAoEQACAgIBAQcFAQAAAAAAAAAAAQIRBCEDQRIUMVGBkaEiYXHB8RP/2gAMAwEAAhEDEQA/APBUpSvqz54UrlFCznCqWPkAT/FJI2U4ZSD5EYP6VAONKUqQKUpQClYJrNAKUpQClKUApWM1mgFKUoBWVUkgAZJOAB4k+VYrnBMUdXHdWVhnzU561ALhwZaSafoplWzY3G2WRoyrB3kDMFDDG7sB4dqmHEMN/qN5NOdOlV/ow6LHIdmEAG7pkZAz186rVrxbO+hnUiqc0RSPjB25R2UdM57DzryPC2ua7cGe7trOFhPICzPlRujUJiPLgkAL69c+1cnhlKMpzaV31fwdLkUWowV1ROL3TJ4CBNBJHntvRlz7ZArnp+i3NznkW0kuO5RGYD3IGKt/FcU02hTm8hRZliZyqHKrJGcqUOT4AePiRXx4r1dtF0u3FpGn1o4huBIAKMxYgEZJI/c1ssyUkkltuvsZPGS23qiKX2lXFuQs1vJET2Doy5x5ZHWu1/S1/s5nyE+3Gc8p+3n2r3nCHE8usanbfNRR/wCOk8ibFIy52AFgSe3cetUMxaj89u5sPye3GzDczO3vnGPrevb1pyZc+N9lpXV/wQx4zVp6Jx8ErVHlui8asVSLG4A7SS+cZ7f8rzXEvDF895dSpYzshuJyGEbkFd7dR06iq5o1kkWs35RQOZBayNj77GQE/ntz7k1ruGuObi61e5sZEjEcfPClQQ30LhRuJJByD5ViueX+kuSK6I1fFHsRhJ9WRGG3d2CIjMxOAqgkk+gHWu5e8O3sCcyWzmjX7zRsAPckYFXLhrSok1HUp1QBzLEucdg0SO2PxM2T7Ctd8PeNp9Ue5jnijCoFICg/VcsCr5Jz2/mtnmS3KMdKr9TJY0dJvbv4IpaWUsz8uKJ5GP8Aqilj+g612L/Qrq3Aae1liB6AujKM+5GKs3CdjFp9jfzRRjck16RnxW2LBFJ74AX9zXLgTiB9Zs7hbuKMjeYyFBAZGUHqCT1Gf4pLMkraj9KCxlpN7ZqLq1jXhXcsahmgiJIABJ5i9z41LYNDupI+clrK0fU71RiuF7/3AY6YP6VadN0Y3nD8FqHC8yKFSx8FEikkeuAceuK0nxV1kWVrDpduhRXQbiO3JQ4Cg+JJGT6firPg5mpOEdtyfsX5uNOKk/BJe5JKUpXVOeKUpQFOs+KrJeHTZm5UT8mVeXhs7mdiB2x2I8a7fBnGNgdKFjPeNauqum5SVOGYsGiYAjPXHn3qTUrySxYtNX4u/U9CyJJp10osOq8X6Z/5FxZxag0r8qRFM28vIzZPcgZ74HtXGLi7SNVsY7e/l5TptJBLL9IgxuRgCMEE9D5/nUgpVe5wS03d3ZbvMvJFFfV9I0q9tZ7B2lUCVZ8FmOx9oXbuwuR1PTy9q3esNw3fym6lvtrsF3AO6Z2jAypGc4wOnlUfpVnjJ0+078yq53tUq8ircI8Q6RYX92IrnbA8cAjZuYdzLu39SM9z49K2dlqvD9lcTX6Xu6WXeTgs/wBo25gigdMnzqLUqssRSd9p7LLJaXgip8L/ABRgW+u3uAY4riRXRsZ2bFCASAZPVQvbOCD71s9N1/h/Slmltp97SYOxS7k7ckKuRhR1Pc1GaVMsOD8G0vL8ELJkullR4K+IlqYrm2vzsWaSaTdhipW4JLISOo6k4PkfDx2UHFmjaRayJYzc13JYKCzZkxgb2IAAGB6+5qOUpLEg3dun0CyZJfsqT8ZWq6AlvHdgXSRxYUbtwkSRW6HGMjGe9Y4o4m0/VtLQyXCRXaLvVSG+0HRlBwRtfHTr93PapdSpWLFO093ZDyJNU1qqOzeRwgJy3LErlsjGG9K61KV6kqMGKUpVqKilKUokUpSlAUpSlAUpSlAUpSlAUpSlAUpSlAUpSlA//9k=

Poésies

Poèmes

poésie d'amour

Poesie sur la Corse
Poèmes sur la Bretagne
J’attends  
Outrecuidance 
L'asile de mes pensées 
Service poésies 
Poesie- art  
La pente des ans
 Dans ce livre ouvert
La source de mes maux 
Un goût de  sang 
 L'achimie du verbe  
Tendances 

Mes poésies

    E- Poésies

Flux poésies

Montagne du   souvenir  
J'ai été, je suis  
Le poulpe  
Rien 
 Luxure
  Poèmes sur la Corse
Notre rencontre  
 Devoir du soir
 L'artiste peintre
Poésie de la foi  

Le signe du spectre  

http://www.liligo.com/gateway/product/affiliation2010/fr/liligo_128x60.gif
 

Ecrivez-nous :
alainmeyer2@wanadoo.fr
Hébergé par 1&1
http:// artpoesie.com
19/07/06

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

visites